__ Mary CASSATT ___Peintre impressionniste___1843-1926 __

__ Mary  CASSATT ___Peintre impressionniste___1843-1926 __

Conférence du 21 novembre 2014 de Guy VADEPIED

 

Après Marcel Dassault et Emilien Amaury, Guy Vadepied, ancien député-maire socialiste de Méru, vient de sortir « Mary Cassatt, les impressionnistes et l'Amérique ». Dans cett e biographie de la peintre américaine, le département de l'Oise est omniprésent. Rien de plus normal, puisque Mary Cassatt a acheté et habité le château de Beaufresne au Mesnil-Théribus. C'est d'ailleurs en exerçant ses fonctions politiques que Guy Vadepied repère l'artiste. « Quand j'étais jeune conseiller général, j'ai découvert le château de Beaufresne en participant au financement de l'association du Moulin Vert, précise-t-il. C'est à cette occasion que j'ai connu la peinture et l'oeuvre de Mary Cassatt. » Mais c'est lors d'un voyage aux Etats-Unis qu'il va la choisir comme thème de son nouveau livre. « Je visitais le Fine Arts Muséum de Houston et je suis arrivé dans une salle qui lui est consacrée, raconte-t-il. Je me suis rendu compte de son importance dans l'histoire de la peinture. C'est une des rares femmes impressionnistes dans un monde d'hommes. Pourtant, son oeuvre reste méconnue. Zola parle d'elle et Clemenceau l'a décorée de la Légion d'honneur. Ce livre est aussi l'occasion de rappeler que l'Oise et ses environs ont beaucoup inspiré les peintres comme Pissarro, Monet ou Gauguin. On le sait peu, mais Pissarro, un de ses amis proches, habitait à Eragny-sur-Epte. » Pendant deux ans et demi, Guy Vadepied s'immerge dans le monde de la peintre. « Après s'être fâchée avec son père, elle quitte Pittsburgh pour faire de la peinture, indique-t-il. Elle rencontre Degas avant d'épouser la cause des impressionnistes. En 1889, elle expose avec eux et croise Berthe Morisot avec qui elle entretiendra une relation très forte. Deux peintres majeures alors qu'à l'époque, les Beaux-arts sont interdits aux femmes. C'est à partir de ce moment-là qu'elle développe des idées de suffragettes et se vengera de son milieu social en singeant la bourgeoisie. » Avec Paul Durand-Ruel, le célèbre marchand de tableau, elle fera une nouvelle rencontre décisive. « C'est lui qui emmène 300 toiles impressionnistes aux Etats-Unis. Parmi elles, des oeuvres de Mary Cassatt qui fut, en quelque sorte, le héraut des impressionnistes en Amérique. Quelques milliardaires vont adorer cette nouvelle forme de peinture et la cote des impressionnistes va monter en flèche. » Durant son enquête, Guy Vadepied a pu retrouver des personnes qui ont côtoyé Mary Cassatt. « Il y en a eu surtout deux, précise-t-il. Reine Bergeret, une Méruvienne petite fille de Reine Lefèvre, la paysanne qui fut le modèle préféré de Mary Cassatt. Et il y a eu également Jean Desailly. Il a été maire de Pouilly et je l'avais rencontré, voire affronté, quand j'étais à Méru. J'ai découvert que lui aussi avait posé enfant pour Mary Cassatt ! 

 

 

Vidéo de la conférence du 21 novembre 2014.

présidée par Isabelle ROME,

Présidente de l'Association Femmes de Libertés

 

 

 

 

 

 Conférence 2015 à NANTES

 

 

Vadepied.PNG

 

Le livre de GuyVADEPIED :  ICI 

 

 

Anecdote

2014-11-27-19-38-43.png

 

 

 

Capture logo.PNG



08/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi