__ Mary CASSATT ___Peintre impressionniste___1843-1926 __

__ Mary  CASSATT ___Peintre impressionniste___1843-1926 __

Exposition Mary CASSATT 1843/1926 à Giverny

 

 

 

 

 

Musique d'accompagnement----}

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Exposition à Giverny

 

 

 

 

 

La "Fondation for American Art" comporte un exceptionnel fond de douze de ses aquatintes (sur la vingtaine qu'elle a produite). À ce fond seront associés les fleurons des collections du Cabinet des estampes au sein de la Bibliothèque nationale de France. L'œuvre gravée de Mary Cassatt participe pleinement au renouveau de la pratique de la gravure initiée par les impressionnistes: exploration de toutes les techniques(eau-forte, monotype, pointe-sèche, aquatinte…), goût pour les différents états de l'œuvre et les tâtonnements du processus créateur, fascination pour la gravure japonaise. En cela, elle fait écho aux recherches dans ce domaine d'Edgar Degas et Camille Pissarro.

Bien que Mary Cassatt en soit arrivée à considérer la gravure comme l'une de ses techniques de prédilection, son œuvre gravée occupe une part assez restreinte de sa carrière, de 1879 à 1897, dans les années même qui voient son rapprochement avec le groupe impressionniste. En 1879, Edgar Degas, Camille Pissarro et Félix Bracquemond envisagent de lancer une nouvelle revue de gravures, qu'ils pensent intituler Nuit et Jour. Mary Cassatt se joint à eux, et produit ses premières feuilles en taille douce et aquatinte. On perçoit toute l'étendue de ces premières tentatives dans Au théâtre. Degas, Pissarro et Cassatt exposent ces gravures avec leurs états intermédiaires dans le cadre de l'exposition impressionniste du printemps 1880, ce qui prouve à la fois la place qu'ils leur accordaient dans leur œuvre et leur goût pour les tâtonnements créatifs de la gravure.
Mary Cassatt ne reprend son activité de graveur que dans les années 1885-1888, pour produire une série, absolument distincte de ses premières œuvres, de pointe-sèches, extrêmement précises dans leur dessin, et retenues dans leur investissement de la page. Elle possède à ce moment-là sa propre presse, qui lui permet de travailler longtemps ses états. C'est ainsi qu'elle expose, en 1890 dans le cadre de la Deuxième Exposition de Peintres-Graveurs en mars 1890 à la galerie Durand-Ruel, une suite de douze, qui marquent à la fois son investissement du thème de la mère et de l'enfant et son éloignement relatif du style impressionniste.
La troisième et majeure étape est inséparable de la visite de Mary Cassatt à l'exposition de gravures ukiyo-e à l'école des Beaux-Arts en avril 1890. L'ensemble de l'avant-garde parisienne est frappé par cette exposition, qui marque l'apogée du japonisme en France et Mary Cassatt ne fait pas exception à la règle. C'est probablement à l'automne de la même année qu'elle se lance dans la production d'une suite de dix gravures en couleurs, dans une édition de 25 épreuves. Elles sont présentées dans une exposition personnelle chez Durand-Ruel en avril 1891.
Entre 1893 et 1897, Mary Cassatt produit encore neuf aquatintes et inclut très largement son œuvre gravé dans les deux importantes expositions rétrospectives que la galerie Durand-Ruel lui consacre en 1893 et 1895 à Paris et New York.

   

https://static.blog4ever.com/2006/01/8761/cassatt_05.jpg

 

 



13/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi